Archives de catégorie : Non classé

121_DSC0496121_DSC0500

NOUVEAU PÉCHÉ

Tu m’a cuisinée

T’as changé la recette

Mon coeur
Profiterole congelé
devenu
Mi-cuit chocolat au centre caramel
fleur de sel
Plein de saveurs, chaud et coulant
Riche de quétaineries romantiques

J’suis une boulimique
émotionnelle
J’dois accepter ma gourmandise
de toi

Nos histoires,
de cul comme de quotidien,
mon nouveau pêché

juste du🍍

99_DSC023199_DSC0440

TA CHORÉGRAPHIE SUR (DANS) MON CORPS 

Tes coups de bassin, comme une danse contemporaine sur mon corps.
Ton anatomie sur moi. Plus forte. Plus fort. Ton cadre osseux, sensiblement vigoureux.
La vigueur de tes va-et-vient. Ta ligne arquée qui me supporte.
Les organes de ton abdomen. Collés aux miens. Nos articulations musculaires pis érotiques.
Nos vibrations, à l’intérieur pis à l’extérieur. Nos éléments de transmission et d’accouplement. Les mouvements vibratoires de notre superposition.
Le degré de liberté de nos pulsions naturelles pis spontanées.
Comme les positions de nos corps dans l’espace pis dans mon lit.
Les déplacements dans nos contraintes. Nos systèmes, étroitement associés et propulsés.
On multiplie les forces appliquées. On se stimule pis on se contrôle. Ou pas.
On évolue dans le temps, comme l’intensité de nos mouvements.
T’es comme une chorégraphie sur mon corps. On danse en chœur.
On fait danser nos cœurs, pis nos corps.

Le questionnement de nos limites. L’improvisation de nos expressions.
L’improvisation des mouvements de ton bassin, soudé au mien.
Les perceptions de nos sens pis de nos désirs. Tu me désires, pis j’te désire, encore plusse.
Toi pis moi, dans un enchaînement de figures. Le degré d’ouverture de mes cuisses.
T’ouvres mes cuisses, comme tu t’ouvres à moi.
Nos corps combinés de tout leur long. Pis ça dure longtemps.
Tu me hisses légèrement, pis des fois brutalement.
Nos ébats, naturellement bruts. Vifs pis expressifs.
Toi, décoiffé. Essoufflé. Tu pousses l’air hors de ta bouche. Sur la mienne.
Tu me respires fort. Pis quelquefois, il faut s’arrêter pour reprendre nos souffles.
Pour mieux recommencer à s’essouffler pis à s’époumoner.

T’es comme l’expression des mouvements de mon corps pis de mes sentiments.
Comme une chorégraphie qui me reste en tête.
Nos mouvements, de ton corps à mon corps par des chocs.
Tu fais naître des réactions dans mes émotions.
T’es comme un échauffement. Tu me causes des excès de chaleur.

Tu parcours mon corps. Tu me traverses dans tous les sens.
Tu me danses dessus pis tu m’envahis. Tu connais mes raccourcis et mes envies.
Parfois, tu me saisis rapidement pis ardemment. Sensiblement profondément.
Tu danses dans mes profondeurs, par des enfoncements pis des inclinaisons.
Toi pis moi, des acrobates chorégraphiés.
L’étendue de nos distances pis de nos intervalles.
De nos interlignes pis de nos espacements.

Espace-moi.
Excède-moi.
Essouffle-moi.

juste du💛 

MEUBLE IKEA

Quand tu me prends le matin en cuillère
Que tu ramènes mes hanches vers toi
En te crissant bien si je dors ou non

Quand tu me passes le doigt
Pour me faire mouiller
Avant de me pénétrer d’un coup

Quand tu me replaces les jambes dans la position que tu veux
Quand tes bras m’enlacent pour éviter que je bouge trop
Quand tu me serres contre toi pour mieux poker mon âme

Quand une de tes mains me prend la nuque
Alors que l’autre joue avec mon clitoris
Et que tu me dis dans l’oreille « Awaye, jouis » en te serrant les dents

Tu montes mon orgasme comme un meuble IKEA
Tu te crisses bien de la manière de faire, tu y vas à l’instinct
Tu calcules les angles parfaitement et t’as la bonne Allen Key

Pis les deux on sait que c’est bien plus solide comme ça

juste du🍍