30530543_10155918372619823_1592894501255380992_o30571579_10155918372554823_5407739446323838976_o

MON FRAME, TA FEUILLE MOBILE

Ton frame, comme une charpente qui m’encadre.
Tes assemblages qui me construisent.
Ton ossature, solide et ferme.

Tu me saisis par le frame. Pas de mon bicycle, le mien.
Vigoureusement pis délibérément.
Tu m’inscris de traces tangibles pis concrètes.
Abstraitement, tu me calligraphies et tu me rédiges.
Jusqu’au plus profond.

Enfonce ta langue jusque dans le plus profond de ma gorge.
Pis dans le plus profond de moi.
Tes yeux, dans le plus profond de mon décolleté.
C’était tellement voulu. Prévu.

Mon décolleté, abstrait pis immuable.
Permanent pis interrompu. Comme nos expérimentations.

Tes draps, qui m’entourent pis me contournent.
Ton frame, qui m’enveloppe et me parcourt.
Tu m’environnes de tous les côtés.
Tu me recouvres et me découvres.
Tu me dévêts.

Moi, ton canevas, vierge et inachevé.
Moi, ta feuille mobile.

Les enchevêtrements de nos ossatures. Approximatifs et imparfaits.
L’entremêlement de tes draps.
Autour de moi.
Autour de nous.
Tes draps, qui encadrent nos élans.

Pis notre amour.

juste du💛 

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s